Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Administration / Tous les services communaux / Environnement / Actualités / Réorientation de la campagne de dératisation

Réorientation de la campagne de dératisation

Jusqu’ici, la politique de la commune en matière de dératisation se concrétisait à travers deux actions phares. La campagne annuelle de dératisation et la distribution d’une quantité limitée de poison aux citoyens en sollicitant.

Toutefois, afin de lutter contre une présence de plus en plus importante des rats sur le territoire communal- un phénomène constaté dans de nombreuses communes wallonnes- la Ville est contrainte de modifier sa campagne de dératisation qui s’axera, dorénavant, uniquement sur les sites communaux (égouts, voiries, fossés, abords des cours d’eau). Deux campagnes annuelles seront organisées. La première, aura lieu au printemps et la seconde, à l’automne. A travers ces deux campagnes, nous espérons un impact plus fort sur la présence de ces rongeurs indésirables dans l’espace public.

C’est ainsi que du 16 au 18 mai prochain, des spécialistes de la société Animal Pest Contrôle déposeront des produits raticides dans les endroits publics tels que les égouts et ce, principalement les rues dans lesquelles la présence de rats a été détectée par les citoyens.

La ville compte donc sur la bonne collaboration de ses habitants et les invite également à signaler au service environnement (ZW52aXJvbm5lbWVudEBnZW5hcHBlLmJl ou 067/794.229) les endroits où ils auraient éventuellement constaté la présence de rats en domaine public.

En ce qui concerne la mise à disposition de poison le reste de l’année, vous avez toujours la possibilité de vous procurer, dans les limites fixées, des sachets de raticides (qui respectent la législation en vigueur) à l’accueil de l’Hôtel de Ville sur présentation de votre carte d’identité.

Si la Ville veut intensifier son action en vue de lutter contre la présence des rats en domaine public, elle ne peut le faire seule. Il faut également que les citoyens prennent les mesures utiles, sur leur parcelle, pour limiter cette propagation. Voici donc quelques conseils :

Évitez la disponibilité de sources de nourriture : placez les aliments dans des récipients fermés dans votre garde-manger, prévoyez des containers fermés pour vos sacs à ordures, ne nourrissez les oiseaux de jardin qu'avec modération pendant les périodes de grand froid, limitez la disponibilité de nourriture autour des animaux de bassecour, nourrissez votre chien et votre chat qu'à l'intérieur. Évitez de leur offrir des abris ; composts ouverts, tas de bois, silos, tas de fumier, ballots de paille, amas de ferraille ou briquaillons, abri de jardin, etc.

Supprimer les éventuels lieux de nidification et les entrées pour les rats. Pensez à prévoir des portes et volets hermétiques, colmater les passages techniques, fermer les égouts et écoulements ouverts et il est impératif de prévoir des grillages aux ventilations.

Notons que le territoire des rats ne coïncide pas avec les limites des propriétés privées. Il y a, donc, toujours intérêt à s'unir/se concerter entre voisins pour la prévention et les traitements.

Pour rappel, si vous posez du poison, veillez à ce qu’il soit la seule source de nourriture car face aux graines pour les poules/oiseaux, au compost alimentaire ou à toute autre nourriture pour animaux ou sacs poubelles les sachets de raticides ne font pas le poids.

Actions sur le document